Le Château de La Ballue

Guest House in Bretagne

Les Collectionneurs

Hôtel près du Mont Saint Michel, une demeure de charme

Entre Saint-Malo et le Mont-Saint-Michel, entre Bretagne et Normandie, dans un paysage rural exceptionnel de collines douces et de forêts, à proximité d'une côte sauvage et préservée, ce pur château du 17ème siècle, monument historique, vous accueille dans ses 5 chambres d'hôtes de prestige pour un séjour raffiné et inoubliable entre Saint-Malo et le Mont Saint-Michel. Il doit aussi sa notoriété à ses jardins et aux personnalités qui y ont séjourné.
Hôtes prestigieux :Balzac, Chateaubriand, Musset, Victor Hugo, Marquis de la Rouërie, Florence Arthaud, Michel Couchat, Jacky Coville, J.M. Queneau, Monory, Michel Lanos, Rosita S. Dewez, Tapiès, Tal-Coat, Pierre Troisgros, Simon Barto, Karine Deshayes...
Un lieu chargé d'histoire
Le château de la Ballue est un lieu chargé d'histoire depuis le Moyen-Age jusqu'à aujourd'hui

Une forteresse des marches de Bretagne

Au lieu-dit la Ballue sur la commune de Bazouges-la-Pérouse a été édifié un des innombrables châteaux qui maillent le territoire breton depuis la fin du Xe siècle, accompagnant l’émergence de la société féodale.
Cette seigneurie s’était créée en regroupant des terres appartenant à deux grandes seigneuries : la baronnie de Fougères et la seigneurie de Dol. Cela lui donne donc une position stratégique, faisant tampon entre ces territoires rivaux. De plus, de manière plus large, son emplacement  positionne la forteresse de la Ballue dans les Marches de Bretagne, dont il constitue un des points de défense du duché face au royaume de France.
Un des points remarquables est que cette seigneurie va rester pendant plusieurs siècles en possession de la même famille, les Chesnel. Ce sont des personnages importants, proches de la Maison Ducale de Bretagne.
On ne sait rien de la forteresse initiale. A la fin du Moyen Age, c’est alors un château de facture classique pour l’époque, avec un logis flanqué d’une tour, qui était probablement une tour d’escalier, une entrée fortifiée flanquée de deux tours et précédée d’un pont-levis, avec une muraille comprenant 4 tours, précédée de fossés. On y trouvait également les éléments propres au statut aristocratique, comme un colombier, ainsi que deux chapelles.

Le château 17è de Gilles Ruellan

L’achat de la seigneurie par Gilles Ruellan en 1615 constitue un tournant majeur dans l’histoire du château.. Aventurier enrichi par le trafic d’armes pendant les guerres de la Ligue, il devient Fermier Général de Bretagne, chargé de percevoir les impôts pour le Roi. En recherche de légitimité nobiliaire, l’achat de la seigneurie de la Ballue lui permet de prétendre au marquisat. Cette ascension sociale se traduit également dans l’architecture, et donne au château un caractère tout à fait unique. Gilles Ruellan reconstruit le château mais, pour asseoir dans la pierre sa légitimité nobiliaire dans une longue lignée, il en conserve des éléments importants. Les fondations du bâti médiéval sont conservées et servent de socle à sa nouvelle demeure. Il bâti une demeure sobre, sans ostentation, en plusieurs campagnes successives, dont le bâti porte encore les traces.
La construction de la façade principale a lieu entre 1615 et 1620. L’organisation de la propriété montre les évolutions qui sont intervenues depuis le Moyen Age. Le logis est précédé d’une cour d’honneur pour l’apparat et prolongé par des jardins classiques. Un jardin appelé « jardin de l’orangerie » permet de penser qu’on avait élevé une serre pour cultiver des fruits ou des plantes exotiques, ce qui participe au prestige du lieu. Les communs y sont particulièrement développés autour de deux cours secondaires, dont une est appelée basse cour.

L’aspect extérieur, reprenant un ordonnancement classique à la pointe de la modernité de cette époque, est cependant sans ostentation, car Gilles Ruellan veut se fondre dans la classe privilégiée sans attiser l’hostilité de la vieille noblesse souvent en voie de paupérisdation.
C’est alors une seigneurie prospère et prestigieuse. La Ballue est érigée en marquisat en 1622 et, en 1653 elle s’agrandit par l’incorporation de la seigneurie de Boulande à son domaine. C’est alors un domaine considérable. Le domaine seigneurial géré directement par son propriétaire, avec le château, représente autour de 43 hectares, tandis que les mouvances appartenant à ses vassaux, nobles ou roturiers, sur lesquelles il touche de confortables revenus féodaux, couvrent plus de 890 hectares.

L’épisode révolutionnaire

Le château reste un point d’expression du pouvoir de la noblesse pendant tout l’Ancien Régime. Quand les révolutionnaires vont mettre à mal ce monde de privilèges, le marquis de la Ballue émigre en 1793 et son régisseur Colin de la Contrie fera du château un des points d’ancrage de la lutte contre révolutionnaire jusqu’en 1796. Lieutenant du Marquis de La Rouerie, il participe activement à la Conjuration bretonne que ce dernier dirige en 1792-1793.

C’est en souvenir de cette période romanesque très prisée à l’époque romantique que des écrivains y font un passage plus ou moins long, comme Alfred de Musset. Honoré de Balzac s’inspire des lieux pour son roman Les chouans. En 1834, Victor Hugo, accompagné de Juliette Drouet, y rédigea les premières notes de son roman Quatre-vingt-treize.

Une verrerie au XIXe siècle

Devenu bien national, vendu au profit de la Révolution, le château est acheté par René-Mathurin Laumailler. En 1820, il est autorisé à y établir une verrerie spécialisée dans la gobleterie et le vase de chimie. En 1832, il s’associe avec les frères Leclerc, qui rachètent le site. En 1857, elle emploie 68 ouvriers, ce qui en fait la plus grande verrerie de Bretagne mais elle semble disparaître après 1866. La Ballue devient alors un important domaine rural qui va progressivement être démembré par des ventes successives des parties de son domaine dans la deuxième moiié du XIXe set la première moitié du XXe siècle.

Le XXe siècle et la "Renaissance"

Pendant la seconde guerre mondiale, le château de la Ballue cachera des jeunes filles juives et catholiques conduites par le mouvement scout en 39-40 puis servira de refuge au collège Moka de Saint -Malo, qui craint les bombardements allemands. Le sauvetage et la renaissance du Château de la Ballue  et ses jardins ont lieu à partir de 1973, grâce à l'arrivée de l'éditrice Madame Claude Arthaud. Elle débutera la restauration du château et le fit protéger au titre des monuments historiques, y créa d'exceptionnels jardins aujourd'hui également monuments historiques. Elle y accueilli écrivains et artistes jusqu'en 1989. D'autres propriétaires prendront le relais, continuant de l'embellir et l'animer, jusqu'à l'arrivée en 20005, de ceux toujours là actuellement.
Une maison de famille
Demeure historique et familiale, le Château de La Ballue a été élégamment réhabilité et décoré dans un esprit d'authenticité en parfaite harmonie avec le goût d'aujourd'hui. Endroit prestigieux, point de départ idéal pour rayonner vers la côte d'Emeraude, dénicher les petits villages, les balades nature et découvrir les villes de Dinan, Dinard, Cancale, Combourg, Fougères et Saint-Malo.

Depuis 2005, Marie-Françoise et sa famille vous accueillent dans un lieu privilégié, confortable et lumineux, qui a traversé 4 siècles d'Histoire sans altération. Idéal pour un week-end romantique entre Bretagne et Normandie aux portes du Mont Saint Michel , du Chateau de Combourg et des remparts de Saint-Malo.

Best rates guaranteed on our site

The calculation of the best rate guaranteed offers you information on the hotel's rates from reliable sources and real-time updates from us.
Clicking the booking button on our official website takes you directly to the hotel's booking system. No specific commission is gained during this transaction.
 
By booking on our official website, you are guaranteed:

  • t• he best rates
  • • the latest available rooms
  • • direct booking with no intermediary or extra charges
  • • instant processing of your booking
  • • instant booking with secure payment
  • • direct assistance from hotel staff
  • • the option to cancel or change your booking (see terms and conditions)

Close

We have not found any availability for your selected criteria. This may be due to the following reasons:

PFor more details, you can contact us directly by telephone on tel. +33(0)2 99 97 47 86

Close